Les huiles essentielles au service de la santé. Comment bien les utiliser?

February 9, 2016

 

L’AROMATHERAPIE est le traitement des troubles de santé par les huiles essentielles extraites des plantes aromatiques.
 

Les huiles essentielles (H.E) sont des produits naturels et sont obtenues par distillation à la vapeur d’eau des plantes aromatiques.

L’essence est la sécrétion naturelle élaborée par la plante. Pour les citrus, on parle d’essence et non d’HE car le procédé d’obtention est l’expression à froid des zestes et non la distillation à la vapeur d’eau douce.

 

Ce sont des substances très puissantes étant donné la concentration des éléments employés   ( EX: 1 goutte d’HE de menthe poivrée = 30 tasses de tisane!).

Bien qu’elles soient des produits naturels, il faut les utiliser avec précaution.

En effet, si les H.E sont une véritable panacée pour un certain nombre de problèmes quotidiens, utilisées inconsidérément, certaines d’entre elles sont susceptibles d’être toxiques.

 

 

Comment agissent les HE?

Selon deux modes d'actions complémentaires:

-  Action directe : action sur un organe cible (déficient) ou sur un microbe. C’est le même principe que la médecine allopathique à base de biochimie et d’aromatogramme.

Ex: application de lavandin super sur un muscle spasmé (crampe)

-  Action indirecte : action sur le terrain par leur activité énergétique. Renforce l’énergie vitale. C’est le principe de la médecine holistique , c’est à dire une approche globale de la personne et la correction du terrain.

 

Comment les utiliser dans le cadre familial?

 

1. Voie respiratoire : pour combattre le stress, gérer ses émotions mais aussi dans le cadre de la prévention des infections respiratoires.

 

La respiration profonde et consciente favorise l’oxygénation du sang, libère les endorphines (hormones de bien-être), augmente notre résistance physique et mentale.

L’olfaction d’HE adaptées potentialise l’effet des exercices respiratoires. De plus, elle agit directement sur le siège des émotions et de l’inconscient (système limbique) et entraîne parfois des effets psychologiques puissants (=olfactothérapie) .

 

-     Respiration directe du flacon ou d’1 goutte dans le creux de la main , sur un mouchoir à   respirer profondément pendant 1 à 2 min.

 

-     Par diffusion : le diffuseur d’arôme électrique en verre est  le plus  performant car il diffuse un fin aérosol de  micro gouttelettes ionisées d’H.E. 
Les ions aromatiques électronégatifs régénèrent et purifient l’air en débarrassant celui-ci des germes nocifs et des mauvaises odeurs.   

 

Un environnement olfactif sain est aussi important qu’une alimentation saine et la qualité de l’air que nous respirons est primordiale pour notre santé. Les HE purifient l’air en le débarrassant des germes nocifs et des mauvaises odeurs .

! les senteurs synthétiques polluent l’atmosphère et ont un effet néfaste sur la santé.

                         

2.  Voie cutanée : massages, bains

Elle est idéale en prévention vu le passage rapide des HE  dans la circulation sanguine et la sécurité d’emploi au niveau de la toxicité.

Pour les personnes au terrain « allergique »,il est recommandé de pratiquer un test dans le pli du coude et de diluer l’H.E à la première utilisation. Pour les peaux sensibles et l’usage d’HE irritantes, il faut diluer l’HE à 50 % à une huile végétale (noisette, amande douce..) . Pas d’utilisation pure sauf pour la lavande.

Les zones de prédilections pour l’application cutanée (massage) sont la plante des pieds, le plexus solaire (à hauteur de l’estomac), la face interne des poignets, le long de la colonne vertébrale et les endroits douloureux.

 

Attention à ne pas toucher les yeux (en cas d’accidents, frotter avec un mouchoir imbibé d’huile végétale) et les muqueuses (nez, oreilles, voies ano-génitales).

 

Les H.E ne se dissolvent pas dans l’eau et doivent être mélangées à un dispersant (shampoing neutre, lait) à l’eau du bain particulièrement si l’on utilise des HE irritantes pour la peau . 

 

3.   Voie interne : attention prudence. Se faire conseiller par votre pharmacien ou par un aromathérapeute expérimenté.

 

-Par la bouche en gouttes ou en gélules (oléocapsules)

-Par voie rectale en suppositoires (efficace et rapide surtout pour les affections respiratoires)

! Prudence , ne pas dépasser les doses prescrites sinon risque d’irritation des muqueuses.

 

 

Quelles précautions d'emploi?

  • Allergies de peau : test cutané avant utilisation.

  • Les agrumes (mandarine, orange, bergamote ..) sont photo sensibilisantes : pas      d’exposition solaire après application cutanée.

  • Ne pas laisser à la portée des enfants

  • ! femme enceinte et enfant < 3 ans :  suivant avis médical

  •  ! aux yeux : si contact accidentel,  frotter avec de l’huile végétale car non miscible dans l’eau.

  • Jamais d’utilisation pure dans le nez, l’oreille et les muqueuses ano-génitales.

  • Dosage : en automédication , ne pas dépasser 12 gouttes / jour .       

 

Quels critères de qualité? 

Il est très important d’avoir la certitude de la qualité naturelle des H.E employées.

Enormément d’H.E sont trafiquées, falsifiées , coupées par des produits de synthèse parfois nocifs pour pouvoir être vendues  meilleur marché.

Il faut absolument dans le cas de l’aromathérapie exiger un produit de qualité.

Plus le rendement d’une HE est faible, plus son prix est élevé et donc le prix d’une HE à l’autre peut-être très différent. Ainsi une HE de lavande (150 kg de fleurs pr 1 kg d’HE) est très abordable alors que celle de la rose de damas (4 tonnes de fleurs pr 1 kg d’HE) est très élevé.

 

Vérification des critères de qualité par la lecture de l’étiquette du flacon :

  • L’espèce botanique.

L’étiquette du flacon d’ H.E doit mentionner l’espèce botanique exacte de la plante distillée sous son nom latin. Par exemple, le nom lavande est insuffisant car  il y a plusieurs variétés de lavande aux propriétés différentes.

-Lavande vraie officinale : Lavandula Vera Angustifolia

-Lavandin : Lavandula hybrida

-Lavande Aspic :Lavandula Spica ou Latifolia

  • L’organe producteur.

Certaines H.E sont produites à partir de la plante entière comme la menthe poivrée ou le romarin, d’autres sont fournies à partir des feuilles ou des fleurs uniquement.

Ex :L’oranger amer donne l’H.E  à partir de ses feuilles Petit Grain Bigarade et à partir de ses fleurs Néroli bigarade ainsi qu’une essence extraite de l’écorce de ses fruits.

  • La spécificité biochimique.

Les propriétés spécifiques de chaque plante varient en  fonction du pays , du sol , de l’altitude ,du climat  etc …

Cette variation de composition est appelée spécificité biochimique (s.b. ou HEBBD sur le flacon)

Le chémotype = La race , la formule chimique de l’H.E

 

Le lieu de récolte et le mode de culture (conventionnelle, biologique, bio-dynamique) doivent être mentionnés  sur l’étiquette.

Ce sont les HE PROVENANT DE CULTURE BIOLOGIQUE OU DE PLANTES SAUVAGES QUI SONT LES PLUS SAINES ET TOUT PARTICULIEREMENT POUR L’USAGE DES CITRUS  ( expression des zestes) !

 

Comment les conserver?

  • Flacon bien bouché (huile volatile), à l’abri de l’air et de la lumière : le verre du flacon doit être coloré. Evitez les changements de température brutaux.

  • Durée de validité :  minimum 5 ans. Temps de conservation moindre pour les citrus.

 

 
Please reload